fond superieur plante carnivore entretien

Catopsis berteroniana

Comme Brocchinia reducta, Catopsis berteroniana (du genre botanique Catopsis) appartient à la grande famille des bromeliaceae. Il est la seule espèce carnivore des vingt et une recensées. Originaire du sud des Etats Unis et du nord de l’Amérique du Sud, il pousse en épiphyte comme les tillandsia sous un climat tropical humide. Sa carnivorité n’est que de découverte très récente. Le piège est de type passif ; les insectes, coléoptères et hyménoptères, probablement attirés par le dépôt blanchâtre que produit la plante, finissent par glisser et se noient dans le liquide retenu par les feuilles disposées en gouttière. Des bactéries assureront la digestion.

catopsis-berteroniana

Culture de la Catopsis berteroniana

La culture, assez simple, peut être envisagée de deux façons.

Culture de manière naturelle

La manière la plus naturelle est de cultiver Catopsis pour ce qu’il est, c’est à dire un épiphyte. La plante est alors fixée sur un support que l’on choisira le plus décoratif possible. Catopsis produit à sa base des « racines » qui sont en fait des crampons rigides et très durs qui vont lui permettre de s’accrocher à son support. On peut utiliser du bois mort, racines noueuses, ceps de vigne, écorce de chêne liège etc…

Ces supports doivent être bien nettoyés avant leur utilisation et éventuellement pulvérisés d’un insecticide. Certains amateurs vernissent ces supports (ceps de vigne notamment) avec un vernis transparent. Dans ce cas il est recommandé de ne l’utiliser que lorsque le vernis est bien sec et n’émet plus d’odeur. Le vernis sert également de protecteur car il isole la plante d’éventuelles maladies ou parasites et évite la pourriture du bois. La récupération de bois morts dits « flottés » en bord de mer est à proscrire car malgré plusieurs rinçages successifs à l’eau douce, il est pratiquement impossible de se débarrasser complètement du sel absorbé par le bois.

La fixation est réalisée à l’aide de colle (néoprène), silicone ou colle à bois pour extérieur. En attendant que les premières “racines” poussent, le pied peut être fixé à l’aide de fil à lier ou de raphia.

Culture de manière classique

La deuxième méthode, qui donne également de bons résultats, est la méthode classique de culture des plantes carnivores. La plante est disposée dans un pot de taille moyenne (12 cm de diamètre) rempli d’un substrat composé par exemple de 3/5 de tourbe blonde, 1/5 de perlite, 1/5 de vermiculite dans lequel on peut ajouter des écorces ou des billes d’argile. Dans tous les cas un milieu très drainant.

Le substrat est maintenu légèrement humide mais sans soucoupe sous le pot comme pour la culture des Nepenthes.

Quelle que soit la solution retenue, la plante doit être exposée au maximum de lumière. Le soleil direct est néanmoins à éviter. L’arrosage se limite à maintenir le cœur de la plante toujours plein d’eau et à vaporiser souvent les feuilles si la plante n’est pas dans un environnement très humide (supérieur à 80%). On utilisera de l’eau de pluie ou déminéralisée à température ambiante. Un apport suivi d’engrais foliaire (NPK:4,4,4) ou engrais pour orchidées est bénéfique pour catopsis toute l’année. Les températures devront s’échelonner de 15 à 30°C.

Multiplication de Catopsis berteroniana

La multiplication végétative de Catopsis est relativement aisée puisqu’il produit spontanément de nombreux rejets à sa base. Ces rejets apparaissent généralement lorsque la plante va fleurir et comme pour la plupart des broméliacées, disparaître quelques mois après la floraison.

Dès qu’ils atteignent la taille de 5 à 6 cm, il est possible de les séparer et de les planter ou coller séparément. La croissance est assez rapide et ils fleurissent en général l’année suivante. Si les rejets sont conservés sur le pied mère, ils poussent plus vigoureusement s’ils ne sont pas plus de 2 ou 3.

Les Catopsis produisent généralement des rejets vers le mois d’août. Les hampes florales se développent alors, assez lentement, pour atteindre des hauteurs de 50 à 60 cm.

Sans être une plante spectaculaire, Catopsis berteroniana mérite d’avoir sa place dans toute collection, ne serait-ce que pour tenter d’obtenir des graines et surtout de jeunes plants issus de semis même si leur croissance est très lente.

PlanteCarnivore.fr : Tous droits réservés. Mentions légales.