fond superieur plante carnivore entretien

Nepenthes rafflesiana

Nom français : Népenthès de Raffles

Quatre variétés :

  • Nepenthes rafflesiana var. elongata
  • Nepenthes rafflesiana var. gigantea ou Nepenthes rafflesiana f. gigantea
  • Nepenthes rafflesiana var. nigropurpurea
  • Nepenthes rafflesiana var. nivea

Origine et milieux naturels

L’espèce est originaire d’Asie du sud-est. Elle est courante à Bornéo, présente mais plus rare à Sumatra (ouest de l’île, entre Indrapura et Barus), en Malaisie (principalement dans l’état de Johor), ainsi qu’au sud de Singapour (archipel Riau). Elle pousse le plus souvent dans des milieux ouverts, très humides, au sol sableux, parfois tourbeux, et recouvert d’humus. On la trouve également en forêt de bruyère, en marge de tourbières et sur des falaises côtières. L’altitude varie du niveau de la mer à 1500 mètres d’altitude, mais la plupart des souches croissent entre 0 et 1000 mètres. Le climat est tropical humide, chaud toute l’année, avec un fraîchissement nocturne modéré au-dessus de 1000 mètres.

Histoire et étymologie

En 1819, Dr William Jack, botaniste britannique, explore des îles situées au sud ouest de la Malaisie. Dans les bois, il découvre deux espèces de Nepenthes, dont celle qui sera décrite comme Nepenthes rafflesiana. Étourdi par la beauté de cette plante, il décide d’envoyer en Europe quelques spécimens complets, en vue d’une description, et pour attirer l’attention des botanistes sur la riche flore de cette partie de l’Asie. Dr. William Jack décrit l’espèce en 1835. L’épithète spécifique rafflesiana est donné en l’honneur de Sir Stamford Raffles, homme d’état britannique, qui a soutenu Jack dans ses recherches et l’a aidé à faire connaître son travail auprès des scientifiques européens.

Par la suite, les botanistes se rendent compte que l’espèce est non seulement relativement répandue, mais aussi particulièrement variable en fonction des localités. Un certain nombre de Nepenthes découverts dans les décennies qui suivent sont décrits comme étant de nouvelles espèces : Nepenthes hemsleyana (Macfarlane, 1908), Nepenthes nigropurpurea (Masters, 1882), ou encore Nepenthes sanderiana (Burbidge, 1904) sont aujourd’hui considérés comme des synonymes de Nepenthes rafflesiana. Également, beaucoup de variétés sont décrites. Aujourd’hui, seules 3 ou 4 sont admises, les autres étant soit des hybrides, soit de simples variations de l’espèce type.

Description

Nepenthes rafflesiana est une plante carnivore vivace terrestre, grimpant dans les arbustes et arbres si disponibles, ou rampant au sol le cas échéant. De grand gabarit, elle produit une tige de feuilles longues mais relativement étroites, terminées par un tendril rigide, supportant une urne destinée à l’attraction, la capture et la digestion des insectes. La tige principale peut atteindre 15 mètres de haut, et 1 cm d’épaisseur. Les feuilles mesurent jusqu’à 80 cm de long, avec un tendril allant jusqu’à 110 cm de long. À son stade grimpant, les espaces entre chaque feuille peuvent atteindre 20 cm. D’abord couverte d’une pilosité éparse, la plante est de moins en moins poilue au fur et à mesure qu’elle grandit, jusqu’à devenir parfois entièrement glabre. Nepenthes rafflesiana est considéré comme le Nepenthes le plus variable après Nepenthes mirabilis, développant des formes et des couleurs très différentes en fonction de la localité.

Les urnes, qui constituent les pièges de la plante, ont un dimorphisme marqué. Les urnes inférieures sont bulbeuses, légèrement allongées, et possèdent un péristome strié proéminent qui s’allonge en direction du capuchon. Une paire d’ailettes très développées se trouve sur la face avant. Elles atteignent 35 cm de haut et 15 cm de large (respectivement 45 cm et 20 cm pour les formes géantes). Les urnes supérieures sont plus élancées, en forme d’entonnoir. Une portion frontale du péristome développe une proéminence caractéristique. Les couleurs sont généralement plus intenses sur les urnes inférieures ; on retrouve un panache de vert, jaune et rouge plus ou moins foncé, parfois presque marron. Les urnes supérieures arborent un vert-jaune clair, parfois blanc-crème, et des marques rouges nombreuses mais moins étendues. Les pièges de Nepenthes rafflesiana ont une capacité atteignant parfois le litre. Les formes géantes sont les mieux dotées en la matière. Elles concurrencent sans problème les urnes de Nepenthes rajah et de Nepenthes truncata. Ce volume permet la capture d’un grand nombre d’insectes de grande taille.

L’inflorescence est un racème de 20 à 70 cm de haut, qui produit des fleurs rouges à pourpres, s’épanouissant seules ou par paires.

En savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus, nous avons réalisé une sélection des meilleurs livres sur les plantes carnivores.

PlanteCarnivore.fr : Tous droits réservés. | Un projet proposé par Floralia Nature - Mentions légales.