fond superieur plante carnivore entretien

Drosophyllum lusitanicum

drosophyllum-lusitanicum

Drosophyllum lusitanicum est la seule espèce de plante carnivore du genre Drosophyllum.

Cette plante à glu sans mouvement, pousse au Sud du Portugal et de l’Espagne (Andalousie), ainsi qu’au Maroc.

Plante de pleine lumière, à odeur de miel, au port buissonnant et assez haute, Drosophyllum lusitanicum possède des feuilles longues et étroites recouvertes de poils de glu lui donnant un aspect de rosée permanente. C’est une plante calcifuge de milieu aride. Elle puise l’humidité par ses longues et fines racines insérées dans les fissures calcaires du milieu.

Les fleurs s’épanouissent d’avril à septembre et sont d’un beau jaune vif.

Les graines sont grosses, de couleur noire, en forme de poire et à cuticule épaisse.

Difficile à maintenir pour certains, plus facile pour d’autres, Drosophyllum lusitanicum est une plante qui n’a sûrement pas fini de nous livrer tous ses secrets pour bien réussir sa culture. En effet, au-delà de deux à trois ans après le semis, très rares sont les cas de survie.

Mais qu’en est-il dans la nature ? Quel âge ont les plantes que l’on peut apercevoir dans les sites Andalous ? Que penser lorsqu’un autochtone vous annonce qu’il n’a pas plu dans la région depuis 2 ans ?

Bien des questions attendent donc des réponses qui pourraient peut-être et même sûrement nous aider dans la compréhension des besoins réels de la plante.

En attendant de les obtenir, Drosophyllum lusitanicum nous gratifie, en général assez facilement, d’une abondante floraison qui produira volontiers des graines. Mais de la graine à la plante il y encore un cap délicat à franchir : la levée du semis. Là encore, Drosophyllum lusitanicum peut se montrer très capricieux voire lunatique et récalcitrant.

La culture par semis de Drosophyllum lusitanicum

drosophyllum-lusitanicum2

Les semis sont a effectué en avril en serre tempérée.

Prenez un petit récipient, un verre fera l’affaire. Il faut le remplir d’eau de pluie, le mettre dans la serre et y déposer vos graines.

Maintenant, il conviendra d’attendre 24 heures pour pouvoir effectuer le semis ; En effet les graines vont se ramollir et le germe pourra mieux percer la cuticule.

Le plus facile est d’utiliser 2 pots et uniquement des pots en terre. Ils ont la faculté d’absorber l’eau de la coupelle pour le répartir au mélange. C’est l’une des manières les plus simples pour réussir sa culture (en imitant son milieu naturel).

Le même jour, préparez votre mélange. Pour cela, prenez un pot d’un diamètre d’au moins 10 cm que vous remplirez pour 1 quart de tourbe et de 3 quarts de sable calcaire très grossier que vous mélangerez. Ensuite vous disposerez d’un second pot, d’un diamètre plus grand, vous le remplirez pour moitié de sphaignes ou autres matières absorbantes.

Posez le premier pot que vous avez préparé sur le lit de sphaignes et calez celui-ci avec la même matière.

Ce milieu doit être bien détrempé jusqu’à la germination. Pour cela, vous poserez votre préparation dans une soucoupe remplie d’eau.

Le lendemain, donc, il faut déposer deux ou trois graines dans le pot et tasser.

A la levée des plantules, environ 15 jours, veillez à ralentir le degré d’humidité du pot. La surface du mélange doit être sèche. Il faut que la plante développe son système racinaire pour aller chercher l’eau autour du pot humide.

Si vous avez bien réussi cette première partie, vous aurez la chance de voir grandir vos plantes et de les voir fleurir cet été. Et peut-être de récupérer vos graines que vous sèmerez au prochain printemps.

En savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus, nous avons réalisé une sélection des meilleurs livres sur les plantes carnivores.

PlanteCarnivore.fr : Tous droits réservés. | Un projet proposé par Floralia Nature - Mentions légales.