fond superieur plante carnivore entretien

Plante Carnivore Drosera

drosera

Les espèces du genre drosera appartiennent à la famille des Droseraceae qui en compte plus de 150 ainsi que de très nombreuses variétés et formes. Il existe également des hybrides naturels et horticoles.

Le piège de Drosera

Les drosera sont des plantes terrestres herbacées, annuelles ou vivaces, de quelques millimètres de diamètre (drosera pygmées), à 1.50m de hauteur (drosera bulbeuses). Les feuilles, de formes différentes suivant les espèces, sont recouvertes de tentacules gluants qui capturent les insectes. Les fleurs sont de dimensions et de couleurs différentes suivant les espèces.

Les proies des Drosera sont des insectes: coléoptères, diptères, hyménoptères…

Les pièges sont semi actifs, ils sont capables de mouvement très lent mais ce n’est pas ce mouvement qui induit la capture des proies comme chez Dionaea. muscipula . Les pièges semi actifs sont des pièges à glu. Les genres possédant de tels pièges sont Drosera et Pinguicula.

Drosera possède des feuilles recouvertes de glandes en forme de poils. L’extrémité de ces glandes est munie d’une goutte de liquide visqueux appelé mucilage. Une fois l’insecte capturé, il déclenche la sécrétion d’enzymes qui dissolvent alors les parties molles de l’insecte.

La Drosera, une plante facile à cultiver

Très décorative, la Drosera est une plante carnivore très vigoureuse et facile à cultiver. Cette espèce de plante originaire des landes ou des tourbières pousse naturellement en France dans quatre parcs régionaux. Peu exigeante, elle s’épanouit aussi bien en plein soleil qu’en culture ombrée. Elle supporte des températures supérieures à 40° C en été, cependant comme toutes les plantes exotiques, elle tolère mal les basses températures. Durant la période hivernal, la Drosera devra être maintenue à une température minimum de 2° C. Après une phase de repos végétatif, la plante croît au printemps pour fleurir de la fin du printemps à la fin de l’été.

Les spécificités de la terre pour Drosera

Elle se cultive très facilement dans un substrat humide au pH acide (de 5 à 5,5). La terre pour Drosera est composée à 70 % de tourbe blonde de sphaigne et de 30 % de matière drainante comme du sable non calcaire. Il est également possible de la faire pousser directement sur de la mousse de sphaigne ou dans une terre pour plantes carnivores prêt à l’emploi.

Arrosage et hygrométrie : le bon équilibre

Contrairement à certaines plantes carnivores, la Drosera ne souffre pas de l’excès d’eau. En revanche, elle ne supporte pas la pulvérisation qui dilue sa glue indispensable à la capture de ses proies. La soucoupe ou le réservoir du pot doit être rempli abondamment au printemps et en été. Un arrosage quotidien est nécessaire durant cette période. En automne et durant la période de repos, il faut arroser la terre modérément pour qu’elle reste humide et retirer l’excès d’eau contenu dans la soucoupe ou le réservoir. Choisissez de préférence une eau de qualité comme l’eau de pluie, déminéralisée ou osmosée. Le taux d’hygrométrie nécessaire à son épanouissement est situé entre 40 et 80 %.

Quel contenant choisir ?

Cultivée à l’intérieur ou à l’extérieur, la Drosera pousse dans :

  • Un pot en plastique posé sur une soucoupe
  • Un bac à réservoir d’eau
  • Un terrarium

Nous vous recommandons de choisir une couleur claire pour le contenant de façon à limiter l’absorption de la chaleur en période de fortes températures.

Quelle est la fréquence de rempotage ?

Un jeune plant a besoin d’être rempoté tous les ans. Dès que la plante atteint sa taille adulte, vous pourrez espacer le rempotage de printemps tous les deux ou trois ans. Cette action permettra d’une part de changer la taille du pot d’une plante en plein développement et d’autre part de changer le substrat pour offrir à votre plante tous les nutriments indispensable à son équilibre.

Comment multiplier votre Drosera

La fécondation manuelle n’est pas nécessaire chez la Drosera car la pollinisation s’effectue automatiquement. La meilleure période pour pratique les autres techniques de multiplication est le printemps. Vous pourrez réaliser de nouveaux plants de votre plante carnivore grâce :

  • A l’autofécondation
  • Au bouturage d’une feuille ou d’une racine
  • A la Culture in vitro
  • Au dédoublement
  • A l’hybridation
  • A la culture des semis

Vos jeunes plants deviendront adultes après trois années de culture et de soin.

Une espèce résistante aux maladies et aux attaques parasitaires

La Drosera est très résistante aux maladies (souvent liées à un déséquilibre environnemental chez les plantes carnivores) et aux attaques parasitaires. Le puceron est le seul insecte capable d’affaiblir cette plante. Une attaque de pucerons peut être éradiquée par des insecticides adaptés ou du Lannate.

PlanteCarnivore.fr : Tous droits réservés. Mentions légales.